22سبتامبر2017

25 مرداد 1396 نوشته شده توسط 

Succès pour les Afghans-Canadiens est un devoir

Propos de la semaine

Shahram Yazdanpanah
La semaine dernière, j'ai eu la chance de m'asseoir avec des femmes afghanes et d'écouter les paroles de Maryam Monsef, ministre de la Condition feminine du Canada. C'était très unic pour moi surtout quand ils parlaient avec Monsef au sujet de leurs problèmes. J'ai vu des femmes qui, par leur arrière-plan de leur patrie, les rendaient très fragiles. J'ai vu comment ils essayaient de se remémorer et comment il était important pour eux d'avoir une femme afghane assise dans le gouvernement canadien.
Nous sommes très proches du 100e anniversaire du Jour de l'Indépendance afghan, mais aucun afghan n'a jamais vu de paix au cours de toutes ces années. La guerre, le sang et les armes à feu, ce sont des images que tous les enfants afghans ont beaucoup de souvenirs à leur sujet.
Aujourd'hui, les Afghans qui vivent au Canada ont une excellente chance et de grandes chances d'apporter en soi un excellent devoir. Ils doivent réussir et atteindre chaque étape du développement dans leur vie sociale, économique et scientifique. Pour les Afghans, ce n'est plus un but personnel, mais un devoir national. La communauté afghane a besoin d'hérois plus que n'importe quand. Il peut être propriétaire d'un supermarché réussi à Laval ou un collège en Concordia. Les gens doivent voir qu'il n'y a pas de toit vitré pour les Afghans.
À la situation actuelle, tous les jours il y a une mauvaise nouvelle de la patrie d'afghanistan, parler de l'avenir ne semble pas très pertinent. Mais les Afghans ne veulent pas laisser la guerre derrière et penser à l'avenir. Et ils peuvent commencer à construire l'avenir de leur pays à partir d'ici, Canada.
Il y a environ un mois, je parlais avec un journaliste du Hafteh sur la participation des jeunes Afghans à la rédaction d'articles pour le magazine Hafteh. Elle m'a ensuite dit quelque chose d'absolument choquant. Les jeunes afghans n'ont pas le courage d'apprendre la langue maternelle et ne peuvent plus faire partie de la communauté dans les activités ou produire de la pensée. Les parents afghans doivent changer cette tendance et doivent enseigner à leurs enfants à respecter leur pays mère et à être fiers de cette belle terre. Ce peuple mérite le meilleur.